dimanche 28 juin 2009

J'avais un doux ami...

Mon ami est parti
Au ciel, j'espère...

Adieu l'artiste, comme ils disent

Plus haut que les nuages...

Je l'imagine...

Je le vois peindre, auréolé de lumière
C'est lui et on dirait un ange

Ou un archange

Je sens sa présence douce
Je lui souris

J'entends sa voix
Je retrouve l'émoi

Ce matin solitaire, je peins

Il ne m'a pas appris
J'ai regardé, c'est tout...

Impossible les mots , pour dire
Tant de finesse, tant de délicatesse

Temps de silence, de transe, de création

Une prière, un élan, la beauté
Offre un souffle d'éternité

Je peins, la rage, le désir
Les couleurs claquent!

Je peins avec les doigts
J'ai besoin de matière

La toile accouche du néant
Du rien ou de l'ailleurs

La mer, les vagues, le sel
Le ciel, le feu et un volcan

Je brûle à l'intérieur

Je voudrai tant
Qu'il soit vivant...

13 commentaires:

  1. Paix à son âme...

    je n'ai pas encore perdu un ami cher, j'espère de tout coeur qu'un tel moment n'arrive pas de sitôt.

    Amicalement,

    RépondreSupprimer
  2. Merci Dana, avec le recul, je mesure à quel point j'ai vécu avec lui ma plus belle histoire d'amour...

    Le couple de mes rêves, la qualité d'amour, de tendresse, d'intelligence dont je rêvais...
    Une nouvelle maison, une nouvelle vie , avec lui...
    Le destin donne et reprend;
    La maladie l'a emporté en deux mois...

    Aujourd'hui restent ses toiles, les merveilleux partages, sa voix, son visage...
    Le souvenir de son rire , de ses gestes, ses mains, si belles, son art, sa tendresse...

    Parfois, la douleur, comme une vague, enfle, puis s'apaise au quotidien des jours, au présent de l'amour...

    Parfois, la solitude pèse...

    RépondreSupprimer
  3. Je l'aimais aussi ce doux ami...
    très joli texte, vivant sous ta plume...
    je t'embrasse doux..

    RépondreSupprimer
  4. Peindre sans émotion serait du barbouillage.
    Tu as retenu la plus belle et la plus importante leçon, qu'il a su donner sans mot dire.
    Il EST ta main qui peint, il vit...

    RépondreSupprimer
  5. Balmolok... Je crois ce que tu dis, parfois je l'entends me guider qd je peins, c'est comme un flux partagé, une énergie harmonieuse, brillante, douce, lorsqu'il peignait, qui continue...
    Mon besoin, son désir, un héritage, une transmission...Je ne sais pas...Je persévère

    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. bonjour.

    peindre les sons de l'esprit

    et faire aparaitre les teintes qui ont parfois la sonorité des mots .

    celles que l'on garde dans ses souvenirs .

    RépondreSupprimer
  7. Le double fond des mots, merci et bienvenue, résonnance des mots sur la toile!
    l'émotion , la sensibilité s'écrivent au fil du souffle, l'univers se reflète dans chaque goutte d'océan, en chaque mot, l'éternité en un instant...

    RépondreSupprimer
  8. Je connais plus l'état de malade que l'état de celle ou celui qui a perdu un amour malade, mais ce que je voudrais c'est que l'on parle de moi ainsi, lorsque je ne serais plus, un jour.
    Il est toujours là votre ange, il vous écoute et vous protège jusqu'à ce qu'il vous sente bien pour enfin partir serein...

    Vos textes sont très beaux !

    RépondreSupprimer
  9. Il est vivant à travers toi... J'ai vu ses toiles, j'ai vu les tiennes, sa présence est évidante dans tes tableaux.

    Il t'illumine, je le vois autour de toi à chaque fois qu'on se rencontre...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. Alexa, larmes irrésistibles en te lisant, merci de ta sensibilité, je suis trés heureuse de ton regard ici, bisous

    RépondreSupprimer
  11. Bérénice, toi que je ne connais pas, trouve ici, la place, l'espace qui te conviennent, dans la légèreté, la tendresse, bienvenue...

    La maladie est-elle un état, une sensibilité, un abandon, une transformation de l'être vers l'ailleurs ?

    Je ressents chez Jean-Guy ce courage serein, ce lent passage de la densité à l'immatériel qui transparaissaient dans ses toiles les deux dernières années...

    je garde en moi son infinie tendresse, son infinie tristesse, la dignité de ses silences, charmeur et spontané , son rire, et pour toujours, son amour...

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  12. Félicitation pour votre superbe site ! Bravo et bonne continuation !

    voyance par mail gratuite

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour cet article très complet encore une fois.

    RépondreSupprimer