jeudi 3 décembre 2009

Il y a un an...

Il y a un an, Jean, tu étais mourant...

Ton silence, ta douleur...
Sans adieux...
Ton choix...

Une année entière, douleur, désespoir, ton absence

La douleur est si violente
De l'acide sur le coeur

La source des larmes inépuisable
Un puit sans fond
Creuse, creuse la terre
Fragilisée, fertilisée...

L'amour

Ton amour, ton être, ta tendresse, ta sagesse
Ta sensibilité, ta démesure d'artiste
Tes ambiguïtés, tes mensonges

Tes strates multiples, tes sifflottis joyeux
Tes rires d'enfant

Ton courage, ta pudeur
Ta force, ta noblesse

Par-dessus tout, ta présence à moi,
Cette comprehension de l'âme, du coeur
La chaleur de ta voix, tes mots pour moi,
Ma douce, mon ange, ma dune, ma doudounette,

Ma femme

Je les entends encore et ils me font pleurer...

Un an de solitude
Je vis derrière la vitre

Je souris aux patients, j'écoute, je réconforte
Je ris avec les enfants

J'accueille une petite chatte abandonnée
Elle m'accapare,
je suis, je suppose, une géante nourricière
pour manger et dormir et jouer

Je t'imagine, avec ta chaleur unique
Ta bonne odeur de cèdre et de résine

Sourire et l'accueillir, au creux du bout du lit

Mon âme et mon coeur sont malades
J'ai l'impression d'être ailleurs
Dans un monde tout gris

Un monde d'ombres au-delà de la vie

Je vis au milieu de nulle part
Dans une tour d'ivoire

Comme des os blanchis

En attendant d'y voir...
D'y croire...

10 commentaires:

  1. Difficle de commenter... l'absence absolue devient une présence bienveillante...crois-moi.

    RépondreSupprimer
  2. Juste une pensée pour vous, pour lui....

    RépondreSupprimer
  3. C'est écrit avec justesse, délicatesse... C'est magnifique...
    Je t'embrasse et je pense à toi à lui....

    RépondreSupprimer
  4. Mots d'Elle, je te crois...
    Arf, merci, pensées pour toi
    elle-c-dit, merci, le plus dur, je crois, c'est d'avoir traversé ce deuil seule, loin de toute personne l'ayant vraiment connu, une des limites des relations à distance, en partance...

    Bisous à vous

    RépondreSupprimer
  5. Je sui venu, j'ai lu, je suis revenu.
    Plusieurs fois.
    Comme tout le monde, je ne sais pas quoi dire, si ce n'est que je suis passé.
    Autour de moi, il commence à y avoir beaucoup de "veuves" (je ne trouve pas d'autre mot) et ces femmes n'ont pas le don des mots. Alors il faut chercher à lire les signes pour comprendre ce qu'elles vivent intimement. Vous parlez un peu pour elles aussi, je crois. En tout cas, votre texte m'a permis de comprendre certaines choses. Merci à vous et belle année à venir

    RépondreSupprimer
  6. Une jolie surprise de te lire L'homme au bois dormant, je suis souvent trés touchée quand je lis certaines de tes phrases qui font sens, qui me touchent au plus vrai...
    La grâce de la sensibilité des mots du cour, merci

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour ;
    il est sympa ; votre site ! Beaucoup de choses à voir et à savoir… je le mets dans mes favoris, et je reviendrais sûrement.

    RépondreSupprimer
  8. site bien fait !!! Merci pour ce magnifique partage !!! bonne continuation

    RépondreSupprimer
  9. Franchement vous êtes formidable d'avoir fait un site pareil
    voyance amour gratuite par mail

    RépondreSupprimer
  10. Vraiment très intéressant. Bonne continuation à vous !

    RépondreSupprimer